Pour prendre un rendez-vous

parler-plus-logo

Services disponibles
pour enfants, adolescents et familles

 

Psychologie

Évaluation des enfants et des adolescents

Intervention auprès des enfants, adolescents et famille

Problématiques visées:

  • Problèmes familiaux
  • Problèmes relationnels
  • Habiletés parentales
  • Encadrement et discipline
  • Gestion du TDA/H
  • Difficultés de comportement chez l'enfant
  • Gestion du stress
  • Troubles anxieux, phobies, panique
  • Estime de soi
  • Gestion des émotions
  • Gestion du sommeil
  • Difficultés de motivation, adaptation scolaire
  • Intégration des enfants à besoins particuliers 

Services d'évaluation et d'intervention

Nos services peuvent faire l'objet de remboursement selon vos assurances. Contactez votre assureur afin de savoir si vous pouvez obtenir un remboursement pour les services en psychologie.

parler-plus-psychologie-fille

Découvrez nos spécialistes

Équipe de la Clinique de psychologie familiale des Mille-Îles

parler-plus-isabelle-gagnon

Isabelle Gagnon

Psychologue, directrice et superviseure de la Clinique de Psychologie Familiale des Mille-Îles (CPFMI)

Je suis docteure en psychologie de l'UQAM, spécialisée dans la relation d'attachement parent-enfant. Je suis psychologue-clinicienne spécialisée en enfance et adolescence depuis 2000. Je suis superviseure de stage au Centre de Services Psychologiques de L'UQAM depuis 2010, et je supervise également des doctorantes dans ma clinique, la CPFMI fondée depuis 2015. J'offre également de la supervision clinique pour professionnels. Mon approche thérapeutique est intégrative, majoritairement d'orientation cognitive comportementale, tout en étant humaine, concrète et interactive. J'utilise au besoin des outils complémentaires à la psychothérapie, tels que la thérapie de jeu, la thérapie par le mouvement et la danse, les techniques de relaxation et le counselling parental. En psychothérapie, j'invite l'enfant ou le jeune à s'approprier son espace personnel, tout en intégrant les parents dans le travail psychothérapeutique.

parler-plus-annie-surprenant

Annie Surprenant

Doctorante en psychologie

Je détiens un baccalauréat en psychologie de l’Université de Montréal et je suis présentement à ma quatrième année de doctorat en psychologie à l’Université du Québec à Montréal. Je suis d’approche cognitive-comportementale avec une spécialisation en enfance et en adolescence. J'ai complété un stage d’évaluation clinique au Centre de services psychologiques de l’UQÀM. Je travaille également comme éducatrice auprès d’adolescentes dans une ressource intermédiaire. À la CPFMI, en plus de mon travail clinique avec les familles, je suis aussi coordonatrice clinique; je reçois vos demandes de rendez-vous et je les assigne à nos intervenantes des cliniques de St-Eustache et de Laval. Au niveau du travail clinique, je m’intéresse à une variété de problématiques dont le TDAH, les troubles anxieux et le trouble obsessionnel-compulsif. Ma thèse de doctorat porte sur l’évaluation des effets d’un programme d'intervention parentale ciblant la compréhension du TOC, ainsi que l’amélioration du soutien et du fonctionnement familial, afin d'aider les parents de jeunes souffrant de TOC.

parler-plus-maria-teresa-de-

Maria Teresa De Benedetti

Psychologue

Je suis psychologue spécialisée en psychologie clinique en Italie depuis 2008. Actuellement j’effectue un stage de formation complémentaire à la CFMI dans le cadre de la demande d’équivalence du titre de psychologue auprès de l’Ordre des psychologues du Québec. Ma formation clinique s’est déroulée en milieu hospitalier avec une clientèle d’enfant et d’adolescents qui éprouvent de la détresse ou des difficultés psychologiques, ainsi qu’avec des adultes souffrant de maladies chroniques. Au cours des années, mon expérience dans le domaine hospitalier m’a permis de travailler avec une clientèle variée et d’acquérir une expertise dans le traitement des troubles de l’adaptation, des problèmes relationnels, d’estime de soi et de confiance en soi ainsi que des troubles affectifs. Je privilégie une approche principalement psychodynamique centrée sur les besoins des enfants et de leurs familles, tout en respectant le rythme de développement de chaque enfant. En effet, je crois fortement que, sans ignorer le problème spécifique ou le symptôme, la psychothérapie nous permet de considérer l’enfant dans son ensemble, c’est-à-dire dans l’harmonie ou le déséquilibre de son développement affectif et cognitif et de ses processus de maturation. L’orientation principale de mes objectifs thérapeutiques est donc d’aider l’enfant à se déplacer avec confiance dans le parcours de développement le plus approprié pour lui.

Carole-Ann Collin

Doctorante en psychologie

Je suis doctorante en psychologie clinique à l’Université du Québec à Montréal (UQÀM), spécialisée en enfance et en adolescence. Je travaille principalement avec l’approche cognitivo-comportementale. Terminant présentement ma troisième année de doctorat, j’ai complété mon stage d’évaluation au Centre de services psychologiques (CSP) de l’UQAM auprès d’une clientèle âgée entre 4 à 17 ans. Je me suis toujours impliquée auprès de cette clientèle depuis le début de mon parcours académique. J’ai été, entre autres, bénévole pendant quatre ans pour les centres jeunesse. J’ai aussi travaillé deux ans dans une ressource d’hébergement communautaire pour les adolescents en fugue ou dans la rue et ayant des comportements à risque. Je m’intéresse donc à une variété de problématiques, telles que les troubles du comportement, les troubles d’apprentissage, le TDAH, les troubles anxieux, etc. Mon essai doctoral vise à évaluer les effets d’un programme d’habiletés parentales, offert aux parents ayant des enfants présentant des problèmes de comportement, sur la dynamique familiale et l’ajustement de ces familles aux situations de stress.

Mélanie Clermont

Doctorante en psychologie

Je suis doctorante en psychologie clinique à l’Université du Québec à Montréal (UQÀM). Mon essai doctoral porte sur les effets d’un coaching parental sur la satisfaction conjugale et la coparentalité des parents dont l’enfant présente un trouble du comportement. J’ai complété mon stage d’évaluation au Centre de services psychologiques de l’UQÀM auprès d’enfants, d’adolescents et de leurs parents. J’ai travaillé en tant qu’intervenante à l’organisme Gymno Lanaudière auprès d’enfants d’âge scolaire ayant des troubles neurodéveloppementaux pendant six ans. Mon parcours m’a permis de travailler avec différentes problématiques : TDA/H, douance, troubles d’apprentissage, difficultés relationnelles, guidance parentale, troubles anxieux, estime de soi, etc. Je suis formée dans l’approche cognitive-comportementale, tout en intégrant des outils d’autres approches pour mieux répondre aux besoins de chaque client. Pendant une évaluation ou un suivi, je veille à collaborer avec le milieu familial et scolaire. Passionnée par mon travail, je m’adapte et intègre les intérêts des enfants au cœur de la thérapie, allant de la Reine des neiges à Harry Potter!

Noémie Duquennoi

Candidate à l'admission à l'Ordre des psychologues du Québec

Psychologue diplômée de l’Université Denis Diderot à Paris, depuis 2015, je suis actuellement candidate à l’Ordre des Psychologues du Québec par voir d’équivalence et j’effectue mon stage de perfectionnement à la CPFMI. J’ai également complété un certificat en victimologie à l’Université de Montréal. Spécialisée dans la clientèle enfants et adolescents, j’ai travaillé pendant plusieurs années dans la protection de la jeunesse ainsi qu’en pratique privée en France. Ainsi, j’ai travaillé avec des problématiques variées telles que les difficultés relationnelles et familiales, les troubles de l’attachement, les troubles du comportement, les troubles anxieux, la dépression, les troubles de stress post traumatique, etc. Mon approche thérapeutique est psychodynamique et je m’inspire d’autres approches telles que la systémie, le counselling parental, la thérapie par le jeu ou encore les techniques de relaxation pour répondre le mieux possible aux besoins du jeune et de sa famille.

Noémie Lemieux

Doctorante en psychologie

Je suis actuellement en voie de terminer mes études de doctorat en psychologie à l’Université de Sherbrooke – Campus de Longueuil au sein du cheminement enfance et adolescence. Ma thèse doctorale porte sur l’efficacité d’une intervention visant à promouvoir un attachement sécurisant et le développement de la fonction réflexive parentale, et ce, auprès de mères d’enfants d’âge préscolaire. Au plan clinique, je travaille depuis près de deux ans en protection de la jeunesse en plus d’avoir acquis de l’expérience en milieu scolaire (écoles primaires et secondaires) ainsi qu’en milieu hospitalier (clinique externe 0-12 ans et unité interne pour les adolescents). Ces diverses expériences m’ont permis de travailler avec des problématiques variées (enjeux d’attachement, difficultés relationnelles, estime de soi, trouble de l’humeur, trouble de comportement, anxiété, etc.) Mon approche psychothérapeutique est principalement psychodynamique, tout en intégrant des éléments des approches développementale et systémique. J’offre de la psychothérapie individuelle auprès des enfants et adolescents ainsi que de la guidance parentale.